Vous avez dû très certainement remarquer le nombre impressionnant de pubs de différents sites de rencontres, diffusé à la télé.

Et pourtant c’est la crise ! Mais apparemment ce n’est pas le cas pour tout le monde !
Que nous révèle cette très nette augmentation ?

Que malgré la crise, le marché du célibat vaut son pesant d’or ?
Que l’investissement en publicité est très rentable ? Quoi de mieux que de créer un business pour se faire de l’argent sur le dos des célibataires ?
Mais pas n’importe lesquels bien évidemment !

Les multiples messages que nous pouvons visualiser en ce moment s’adressent uniquement aux architectes, médecins… bref à une catégorie supérieure qui peut se permettre des abonnements « haut de gamme », à une certaine tranche d’âge - 30/40 ans - vêtue de leurs beaux habits du dimanche, en plaçant bien en avant leur statut social.

Que depuis la crise, les personnes aux revenus financiers plus élevés que la plupart des esseulé(e)s sont de plus en plus désespérées et s’enferment dans leur solitude au point de ne plus reconnaître leurs véritables identités, de ne plus savoir distinguer le vrai du faux, la réalité du virtuel ; de ne plus savoir regarder autour d’eux, écouter et se parler, d’être totalement perdus au point de ne plus savoir où ils mettent les pieds ! Les pauvres, comme je les plains !

Quant aux autres, les caissières, les manutentionnaires, les fonctionnaires… ils n’ont pas le droit d’accéder à l’amour, quel que soit leur statut social et leur âge. Tant pis pour eux !

N’avez-vous pas l’impression que ces pubs qui donnent la parole à des personnes ou plutôt à des acteurs, ont une certaine tendance au pessimisme, voire même à la déprime ?
Prenez par exemple, celui qui, d’un air dépressif dit : « la désillusion de l’amour je connais puisque je suis divorcé…. Cette fois-ci je ne veux pas me tromper ».
Si tu ne crois plus en l’amour qu’est-ce que tu fais là ? Et si tu ne veux pas te tromper, il n’en tient qu’à toi de faire le bon choix.
Si la vie sentimentale était aussi simple… Comme je plains la femme qui va rencontrer ce genre de type !

Et pour aller encore plus loin, ces « soi-disant » célibataires filmés à l’intérieur de leur logement sont toujours représentés dans des intérieurs super clean et design où on n'y ressent aucune vie, où aucune chaleur ne s’en dégage. Auraient-ils fait appel aux maisons témoins ?
 
Est-ce que cette déco qui se veut représenter le statut du cadre, reflète t’elle leur état d’esprit : aseptisé, froid et sans aucune émotion ?

Ces pubs représentent-elles la majeure partie des célibataires en quête d’amour ? Non !

Pourquoi ne vont-ils pas vers d’authentiques personnes solitaires pour filmer leurs véritables conditions ?

« Exigez des relations de qualité » on ne cesse de nous le rabâcher ! J’aurai plutôt tendance à penser : « Exigez des sites de rencontres de qualité » ce slogan ne serait-il pas plus approprié ?

En ce moment l’argument choc : le test de personnalité qui est supposé vous permettre de trouver la personne qui vous convient. Encore faudrait-il que le profil soi-disant compatible avec le vôtre soit vrai ! Est-ce que les personnes qui travaillent pour les sites de rencontres font leur propre enquête pour vérifier la véracité des informations dévoilées de leurs abonnés ? J’en doute, n’importe qui peut dire n’importe quoi !

Et que penser des célibernautes qui se sont désabonnés ou qui essayent en vain de se désabonner (ça serait un autre sujet à aborder) et dont le profil reste présent sur le site ?
Et que dire des profils factices qui inondent ce genre de sites ?

Certes, les célibataires deviennent de plus en plus exigeants, de plus en plus pressés, de plus en plus intolérants et surtout de plus en plus naïfs !
Entre celle qui annonce avec froideur sur un ton désabusé : « comment être sûre d’être compatible avec une autre personne ? » Tu ne le sauras qu’avec le temps ma chérie !
Ou celle qui affirme qu’elle recherche le prince charmant. Ne cherche pas, il n’existe pas !
Et puis de toute façon tu n’as rien d’une princesse !

Est-ce qu’ils prennent vraiment les célibataires pour des proies faciles, des personnes vulnérables que l’on abuse et dont on exploite aisément leur misère ?

Et je termine enfin par ce site qui suggère aux femmes d’adopter un mec ! Et puis quoi encore ?
Cela voudrait-il dire que la femme d’aujourd’hui veut adopter un homme comme on adopte un chien ?
Derrière ce titre provocateur qui en a fait réagir plus d’une et plus d’un, se cache une pincée d’humour dérisoire, enfin c’est ce qu’ils tentent de générer mais il n’est est rien. Derrière ce titre provocateur se cache une situation ou plutôt un triste constat : la femme se divertit sans complexe avec la marchandisation de l’homme ce qui laisserait présager qu’il est en pleine mutation d’animal domestique !
Va-t-il disparaître pour laisser place à un gentil toutou à adopter ?
Va-t-il troquer son costume contre un beau pelage doux et soyeux dont sa maîtresse dominatrice prendra soin ?
Va-t-il troquer sa cravate contre une soutane de soumission ?
Va-t-il troquer sa voiture contre un nonosse ?
Et ce qu’il a entre les jambes, son service trois pièces, dont il vante les mérites depuis la nuit des temps et ne jure que par sa virilité, en sera-t-il dépossédé ?
Comment les hommes peuvent-ils accepter d’être considérés comme des objets et où les femmes les domineraient ? Ne se sentent-ils pas blessés, offensés ou scandalisés par ce renversement de rôle ?

Le célibat non désiré est déjà un fléau, pire une épidémie qui se propage à une vitesse fulgurante et qui se transmet de génération en génération, du plus jeune au plus âgé.
 
Alors je vous pose la question : que peut-on réellement attendre et espérer de ces sites de rencontres ?

Ne croyez-vous pas finalement, Cher(e)s ami(e)s célibataires, que les rencontres peuvent surtout se faire ailleurs !!!