Cet été, je rejoins un homme à une terrasse de café, pour prendre un verre.

Ancien rugbyman professionnel, j’ai été assez séduite par son profil et notre conversation au téléphone a été fluide, spontanée et plutôt sympa, présageant une belle rencontre.

 

Lorsque je l’aperçois j’ai bien du mal à le reconnaître, sa silhouette ne correspond pas à la description qu’il m’en avait faîte, carrure, hauteur, ont disparues et rien en lui n’inspire le « mâle » ! Eh oui ! Je préfère les hommes charpentés, charismatiques.

Le soufflet est tombé ! La magie s’est effacée ! Encore un qui affabule !

 

Bien éduquée, je joue le jeu et prends quand même un verre avec lui, ne voulant pas me fier aux apparences.

Nos dialogues sont agréables, il a une belle ouverture d’esprit et semble un bon vivant.

Au bout d’une heure je décide de le quitter et m’explique qu’il a préparé un dîner chez lui et qu’il m’invite. Je refuse gentiment en lui précisant que ce n’était pas prévu. Je me justifie en lui expliquant que je rentrais de voyage des Antilles avec un rhume qui me fatiguait ! Et c’était vrai !

Il réitère son invitation en me précisant qu’il a décongelé du saumon pour accompagner des pâtes ! Eh bien évidemment je devrais me mettre aux fourneaux puisqu’il m’a avoué qu’il ne savait pas cuisiner ! Quel programme ! L’âne et la carotte… non mais je rêve ! Une soirée comme toutes les femmes espèrent…

Je refuse à nouveau en lui demandant de ne pas insister et que cela pourrait se programmer la semaine suivante.

Il me raccompagne jusqu’à l’arrêt du bus, Nice étant un calvaire pour se garer, j’ai opté pour la facilité de transport.

Je trouve sa démarche chevaleresque, le prince raccompagne sa princesse.

Le bus démarre et s’immobilise au feu rouge quelques mètres plus loin.

Il monte dans le bus sans prendre de ticket et me dit qu’il descendra à proximité de son domicile.

Je trouve ça mignon et un peu fou, ça ne me déplaît pas !

Finalement il ne descendra jamais du bus et m’escortera jusque devant ma porte.

C’est là qu’il m’exprime son souhait de « monter chez moi » ! Je suis choquée de son audace !

Je lui réponds que c’est impossible ! Il renouvelle sa demande et encore une fois je refuse plus fermement !

Il est reparti déçu, dépité, tête baissée, épaules tombantes, la queue entre les jambes …

 

Sa tactique est-elle de mettre les femmes sous pression, de les mettre au pied du mur ?

De les raccompagner dans l’espoir qu’elles n’oseront pas refuser ?

De profiter de leur gentillesse ?

Avez vous des ruses, des processus, des stratégies bien établies Messieurs ?

 

Anyway, si pour certaines cela fonctionne pour moi c’en est tout autrement…

Bien entendu, je ne vous étonnerais pas en vous disant que je n’ai plus jamais eu de nouvelles de cette personne !

Ouf  merci !!