Les hommes hétéros ne sont pas si « fermés » que ça ! Voire même plutôt « ouverts » à découvrir de nouveaux plaisirs sexuels avec une femme : se faire doigter ou se faire sodomiser !

 

Je n’ai pu résister à l’envie d’aborder ce sujet car j’ai moi-même et à travers différents témoignages d’amies célibataires, constaté assez fréquemment, que les hommes exprimaient ce souhait.

 

De plus en plus d'hommes désirent « s’ouvrir » à cet acte et connaissaient ce plaisir, en effet la stimulation de la prostate, point G des hommes, procure des orgasmes très forts et répétitifs.

Mais … car il y a toujours un mais… le monde est décidément injuste.

Des hommes qui voudraient, des femmes qui ne veulent pas, des femmes qui voudraient, des hommes qui ne veulent pas !

Rien ne vaut la délicatesse d'un doigt féminin caressant votre intérieur pendant une gâterie ! N’est-ce pas Messieurs ? Certains ont même recours avec la complicité de leur partenaire à la ceinture gode !

 

Dans le fondement, introduire un doigt, un objet ou quoi que ce soit d'autre ne prouve en rien la sexualité du propriétaire du fondement sus-cité ! ce plaisir n’est pas un signe d’homosexualité ! on peut apprécier la sodomie tout en étant profondément… amoureux des femmes. Ça ne peut qu’exacerber leur côté féminin sans plus.


L
e nombre grandissant d'hommes disposés à se faire sodomiser par une femme ne traduit pas une évolution du fantasme masochiste, mais plutôt le désir de pouvoir partager ses fantaisies sexuelles… symboliquement, c'est aussi offrir une « revanche aux femmes ».

 

Pour elle, c'est un fantasme "d'être aux commandes", de dominer un homme, de contrôler la situation complètement, d'inverser les rôles, l’homme sodomisé sait que si il prend du plaisir il en donne encore plus à sa compagne.

 

A partir du moment où il y a un dialogue consenti, un total respect et une confiance mutuelle...il ne reste plus qu’à vivre sa sexualité avec épanouissement, sans tabous ni péchés !

Allez en paix mes frères, amen…